Mac Music  |  Pc Music  |  440Software  |  440Forums  |  440tv  |  Zicos
Partager cette page
Bienvenue visiteur
Nos Partenaires

Synful Orchestra

22 mai 2008 - par babaille
Synful Orchestra est un plug-in d'instruments virtuels de sons d'orchestres. On y trouve les sons suivants: piccolo, flûte, hautbois, cor anglais, clarinette, clarinette alto, basson, cor français, trompette, trombone, tuba, violon, violon alto, violoncelle, contrebasse.
Présentation
    L'approche de l'acoustique virtuelle de Synful est différente de la technique de calcul de formes mathématiques pour générer les sons, tel que l'on peut le rencontrer pour le piano Pianoteq (voir banc d'essai) ou des expandeurs Yamaha VL-1 ou VL-70m.
    Synful possède une vaste banque d'échantillons sonores de tous ces instruments. A chaque note, Synful analyse la hauteur et la vélocité MIDI de la note, mais aussi les interactions avec les autres notes jouées et recherche en temps réel dans sa base de données d'échantillons afin de proposer l'extrait sonore le plus proche de ce qui correspond à la note jouée, comme par exemple le phrasé, le bruit de l'archet du violon ou le souffle de la flûte. La synthèse additive s'ajoute à cette banque d'échantillons pour embellir le son. Cette technique est appelée Reconstructive Phrase Modeling (RPM).
    Dans cet article, je ne vais pas rentrer dans les détails de la synthèse RPM qui a déjà été largement expliquée dans de nombreux sites. Je vais plutôt m'attarder à vous montrer à l'aide d'exemples audio la puissance de Synful mais surtout les subtilités que l'on peut obtenir avec ce genre de système à acoustique virtuelle. Certains extraits seront flagrants, d'autres seront plus difficiles à comparer car les subtilités de Synful sont parfois très fines. Je vous conseille d'écouter ces extraits sur de bonnes enceintes plutôt que d'utiliser les mini haut parleurs de votre MacBook!
    Pour ce banc d'essai, j'ai utilisé un PowerMac G5 à 2GHz avec 4Go de RAM avec ProTools M-Powered 7.1. Synful fonctionne en RTAS sous ProTools depuis la verison 2.4 (fonctionne aussi en Native AU, VSTi, DXi et sur PC sous Windows).
Première démo avec Synful
    Mes premières écoutes de Synful étaient les démos proposées sur leur site. J'ai été impressioné par la qualité des démos, mais je me demandais quand même s'il était réellement possible de reproduire ce genre de sons à la maison. Je pensais en effet que toute la subtilité du jeu était dans l'interprétation du musicien et qu'il devait y avoir quantités de petites retouches dans le séquenceur pour ajouter des paramètres de jeu MIDI tels que la vélocité, le volume, l'expression, la modulation et le pitch-bend. Alors pour en avoir le coeur net, je suis parti d'un extrait MIDI de l'oeuvre de Modest Mussorgsky, l'introduction "Promenade " de "Tableaux d'une exposition". Neuf pistes MIDI ont été utilisées, chaque piste pilotant un instrument de Synful:

    Piste 1: Trompette solo
    Piste 2: Groupe de trompettes
    Piste 3: Groupe de cors "pianissimo"
    Piste 4: Groupe de trombones "pianissimo"
    Piste 5: Groupe des premiers violons
    Piste 6: Groupe des seconds violons
    Piste 7: Groupe de cors "fortissimo"
    Piste 8: Groupe des violons basses
    Piste 9: Groupe des trombones "fortissimo"

    La plupart des pistes utilisent les sons d'origine de Synful. D'autres comme les violons sont modifiés sur des paramètres comme le Bow Noise (bruit d'archet) ou l'Attack noise (attaque de l'archet). Une reverb de ProTools a juste été ajoutée à l'ensemble, tout le reste n'est que le fruit de Synful. Mais écoutons d'abord cet extrait. Tout ce que vous entendez est joué par Synful.

Delay for Expression
    Bon, nous allons décortiquer tout cela pour mieux entendre comment l'on peut jouer sur les nuances. Synful utlise une botte secrète pour analyser ce que vous jouez. Je vous disais en introduction que Synful analyse et joue le son en temps réél, sans latence. Mais pour que Synful trouve dans sa base de sons la substantifique moelle de la nuance de votre jeu, une case "Delay for Expression" doit être cochée. A partir de ce moment, Synful va mettre une seconde de latence afin de prendre plus de temps pour trouver le meilleur son. Il n'est alors plus question de pouvoir jouer en temps réel puisque vous entendez ce que vous jouez avec une seconde de retard. Il faut décocher la case "Delay for expression" lors de l'enregistrement MIDI puis vous cochez de nouveau la case lors de la lecture. Si vous utilisez d'autres pistes audio ou de synthé, il faudra penser à décaler toutes les pistes Synful d'une seconde afin que la syncro globale soit au rendez-vous.

    Isolons le solo de trompette et écoutons ce que cela donne avec l'activation de "Delay for expression".
    Concentrez-vous sur les liens entres les dernières notes de l'extrait, qui donne un jeu de trompettiste impossible à reproduire avec un lecteur d'échantillon traditionnel.



    Décochons la case "Delay for expression " et écoutons le même extrait. Les liens entre les notes ne sont plus aussi naturels, on se rapproche plus d'un jeu avec un échantillonneur traditionnel.



    N'hésitez pas à écouter et comparer plusieurs fois ces deux extraits, les nuances sont très fines mais pourtant bien réelles! Continuons à enlever des nuances. Pour l'interprétation, j'ai utilisé une commande de souffle Yamaha BC3 que j'ai appliquée sur le paramètre "Expression" de Synful. Enlevons ces variations de commande de souffle ce qui va laisser le jeu d'expression constant (ligne noire horizontale sur l'image).



    L'extrait suivant est toujours le même extrait de trompette, mais cette fois enlevé de "Delay for Expression" et de la commande de souffle pilotant le paramètre MIDI Expression (11):



    On constate que le son est maintenant très plat, sans vraiment de nuance et dénué de subtilité. Les démos de Synful sur leur site exploitent à fond le paramètre MIDI Expression. Il joue un rôle important sur le choix de la nuance du jeu du son qui va être joué. Pour s'en convaincre, on applique une augmentation linéaire de l'expression sur le même extrait de trompette.



    Le timbre va devenir de plus en plus brillant. Ecoutons le résultat:



    Vous voyez que le contrôle de l'expression pendant le jeu donne des résultats très intéressants. Mais ce n'est pas le seul critère. Nous allons exploiter un autre mode de nuance pris en compte par Synful: les liens entre chaque note. Sur le même extrait de trompette, toutes les notes MIDI sont quantifiées afin de se toucher les unes aux autres, en exagérant même puisque la note précédente déborde légèrement sur la note suivante. Ecoutons le résultat avec le paramètre "Delay for Expression" désactivé.



    Le jeu ne semble pas très naturel. Activons alors le fameux "Delay for Expression" et écoutons de nouveau le résultat:



    Un effet beaucoup plus naturel de glissendo et de portamento lie les notes. Nous avons vu ici que le contrôle de l'expression par une commande de souffle et l'utilisation du "Delay for Expression" selon que les notes sont liées ou détachées a une influence déjà considérable sur les subtilités du jeu du mucisien et la reproduction plus fidèle de l'instrument.
Groupe d'instruments
    Bon, tout cela est bien joli, mais il n'y a eu ici qu'une seule trompette. Est-ce que pour jouer un groupe de trompettes, il va falloir enregistrer autant de trompettes avec toutes les nuances qui vont avec?
    Dans l'absolu, je serais tenté de répondre oui! Mais il y a plus simple et plus pratique. Synful est prévu pour dupliquer l'instrument au nombre que l'on souhaite tout en conservant le respect du jeu pour les groupes d'instruments. Reprenons le final avec notre unique trompette. Le final doit être fort et brillant, la commande de souffle pousse à l'extrême le paramètre d'Expression.



    Ecoutons ce que cela donne:



    Il n'y a qu'une trompette, Synful nous l'indique sur deux fader:

    Le fader "num players" est à 1 et le fader "detune" n'a ici pas d'importance du fait qu'il n'y a qu'une seule trompette. Nous allons régler les fader "num player" à 14 et "detune" à 0. Ecoutons le résultat, la même piste et le même son de trompette étant utilisés:



    Et voilà le travail, nous nous retrouvons avec un groupe de 14 trompettes! Facile non? Augmentons maintenant le fader "detune" à la valeur 10 et écoutons de nouveau:



    Un léger déphasage est appliqué entre les trompettes, ce qui rend l'écoute plus naturelle. Une fois encore, la comparaison est subtile, n'hésitez pas à réécouter les deux extraits.
Placement des instruments pour les instrumentistes
    Puisque nous avons affaire à des instruments pour orchestre, Synful prévoit le placement de ces instruments sur la "scène" où vont jouer tous les "musiciens". Illustrons cela avec nos violons. Reprise du final avec un seul violon. La zone "Player Loc" permet de placer géographiquement sur X (de gauche à droite de la scène) et sur Y (du bord vers le fond de la scène). Le mode de localisation permet de choisir 4 possibilités: MIDI Pan désactive les options de Synful, c'est le panoramique MIDI de la piste qui décide de la localisation - Direct renvoie le son direct de l'instrument - 2 Walls renvoient les réflexions sur les murs gauche et droite - 4 Walls ajoutent les murs avant et arrière Nous utiliserons ici 2 murs.

    Voici notre unique violon centré sur la scène (X=0) et mis un mètre devant le mur du fond de la scène (Y=1) avec les réflexions sur les murs gauche et droite:



    Afin qu'il ne se sente moins seul, nous allons créer un groupe de violons avec 14 instrumentistes (num player=14) et un délai assez élevé (détune=35) pour donner un gros son d'ensemble. Ce groupe de violons est toujours situé au milieu et au bord de la scène avec les mêmes réflexions sur deux murs.



    Changeons l'emplacement de cet ensemble en le mettant à dix mètres à droite du milieu de la scène et en le rapprochant davantage du public en le plaçant à quatorze mètres par rapport au mur du fond de la scène. Pour le paramètre X, la notion de gauche et droite est considérée pour l'instrumentiste. On regarde donc vers le public, donc le paramètre +14 signifie que c'est l'instrumentiste qui est à droite du milieu de la scène. Mais écoutons ce que cela donne:



    L'ensemble n'est plus au centre, le son direct provient de la droite mais les réflexions sur les deux murs nous parviennent toujours. Pour compléter l'exemple, le deuxième groupe de violons a été ajouté et placé cette fois sur la gauche de la scène. Nous élargissons ainsi l'espace stéréo avec deux groupes de violons de part et d'autre de la scène et toujours les mêmes réflexions sur les deux murs:

Paramètres des instruments
    Voyons maintenant plus en détail certains paramètres qui jouent aussi sur le réalisme du son. Nous prenons maintenant un quatuor de violons. Nous allons jouer sur l'intensité de l'attaque de l'archet. C'est le paramètre "Attack Noise". Premier exemple, le paramètre est mis au minimum



    Ce qui donne des violons dont l'attaque de l'archet n'est pas perceptible:



    Exagération inverse, on pousse le réglage au maximum ce qui donne des violons avec une attaque d'archet vraiment très (trop ) audible:



    Remettons une valeur moyenne sur "Attack Noise" et jouons avec un autre paramètre "Bow Noise" qui correspond ici au bruit de l'archet sur les cordes. Ce n'est plus l'attaque mais le frottement constant. De la même manière, nous commençons par mettre la valeur au minimum ce qui ne donne aucun bruit de frottement:



    Voici ce que cela donne:



    Mettons maintenant la valeur au maximum, le frottement est parfaitement audible et même exagéré:



    Un autre paramètre qui donne du réalisme dans le jeu est le pitchbend sur les notes. La difficulté sur les instruments d'orchestre est d'appliquer un pitchbend au bon moment, mais qui surtout ne vienne pas attaquer la note suivante. Malheureusement, ceci est difficile à appliquer pendant le jeu. Prenons l'exemple d'un violon qui va glisser entre deux notes. Pour interpréter cela en MIDI, la première note est jouée, puis la molette de pitchbend est appliquée pour être relâchée quand la deuxième note va être jouée. Il existe un très court instant où la molette de pitchbend revient à sa position d'origine et ce court instant génère aussi des données MIDI de pitchbend qui viennent souvent mordre sur la note suivante. Voici l'illustration de ces deux notes:



    La molette de pitchbend augmente jusqu'au maximum et l'on voit qu'elle est relâchée tout juste avant que la seconde note ne soit jouée. Le mouvement de retour de la molette de pitchbend affecte le début de la deuxième note qui sera donc jouée plus aiguë pour redescendre à sa hauteur normale. Ecoutons ce que cela donne en se concentrant sur le parasite généré à l'attaque de la deuxième note.



    Ce n'est pas très naturel, ni même très agréable à l'oreille. Synfull propose de gérer lui-même le pitchbend et d'ignorer sur les notes suivantes toute modification de pitchbend qui aurait été faite sur les notes précédentes. Voici le résultat avec le "Pitchbend Well " de Synful:



    Voilà qui est tout à fait harmonieux!
    On peut jouer sur le paramètre du trémolo. On peut bien sur ajuster la vitesse du trémolo ("Tremolo Rate Adjust"), mais pour rendre l'interprétation plus "humaine", on peut ajuster un facteur d'erreur de la vitesse du trémolo ("Tremolo rate spread").

    Voici dans l'exemple suivant une note d'un violon jouant trémolo. Vous allez entendre deux fois la même note. La première note a une valeur minimum du "Tremolo Rate Spread", ce qui fait que la vitesse du trémolo est parfaite et tourne comme une machine. Une machine, c'est justement ce que l'on ne veut pas. La deuxième note est donc jouée avec la valeur au maximum du "Tremolo Rate Spread". La nuance est subtile mais vous pouvez entendre que la cadence du trémolo n'est plus aussi régulière, ce qui est l'effet attendu.



    Nous avons vu qu'il est possible de faire jouer un orchestre du même instrument. Dans la réalité, si l'on a 14 violonistes qui jouent la même chose, ils ne vont pas tous jouer avec la même vélocité. Synful peut nous aider en cela! Trois paramètres permettent de jouer sur les nuances de jeu entre musiciens: - "Vel spread" joue sur les variations de la vélocité de la note. Par exemple, si le réglage est mis à 10, cela signifie que pour une note MIDI de vélocité 70, les différents violons joueront la note en variant la vélocité entre 65 et 75. "HT spread' joue sur les variations du timbre de la note. Le principe de fonctionnement du réglage est le même que pour la vélocité. "Mod spread" joue sur les variations de la modulation de la note. Si le paramètre est réglé à 20, cela signifie que la molette de modulation mis à 75 donnera des modulations entre 65 et 85. Illustrons cela par un exemple. Un groupe de violons va jouer en boucle quatre notes. Ne mettons aucune variation en mettant zéro pour les trois valeurs décrites ci-dessus, on peut entendre le résultat:



    Les notes sont toujours les mêmes, ce qui rend la boucle monotone. Appliquons alors des variations. 70 pour la vélocité, 90 pour le timbre et 100 pour la modulation. Ce sont des paramètres exagérés, mais le but est de bien entendre les variations qui vont être appliquées.



    Voici la même boucle de notes de violons avec ces nouveaux réglages.



    Chaque note devient alors unique, le son et l'interprétation ne sont plus monotones.
    Une autre possibilité pour rendre l'interprétation plus humaine, est de jouer sur les temps de jeu des musiciens. En effet, nos violonistes ne jouent pas tous la même note au même instant t. Il y a toujours quelques microsecondes ou milisecondes, mais le coup d'archet n'est pas au même instant pour chacun. Synful contrôle ce décalage par le fader "Time Spread". Voici une illustration sonore de notes jouées par un groupe de violons avec trois réglages différents. La valeur est à zéro, tous les musiciens jouent donc tous au même instant t, ce qui n'existe pas dans la réalité.



    Le son est typique de lecteur d'échantillons standards. On ajoute un peu de variations, l'effet est humanisé, les musiciens ne jouent pas tous en même temps. Ceci est à peine perceptible mais on ressent quand même l'impression d'un jeu moins robotique.



    Enfin, un réglage extrème qui illustre un orchestre qui aurait participé à une "troisième mi-temps"...

Placement des instruments pour les auditeurs
    Bien, nous avons maintenant un beau panel pour avoir une belle interprétation de nos musiciens virtuels. Il ne nous reste donc plus qu'à prendre notre place et à s'installer dans le strapontin que nous avons réservé dans cette magnifique salle de concert. Et Synful sait que vous n'êtes pas le seul spectateur et que vous n'aurez peut être pas le privilège d'être aux première loges, parfaitement installé au centre de la salle. Il est en effet possible de régler la position du spectateur qui va écouter le concert. Nous allons écouter un petit solo de flûte en se déplaçant par rapport au musicien et en écoutant les variations de la réverbération en différents endroits de la salle de concert. Nous continuerons avec les effets sur deux murs.

    Voici un premier réglage qui ne donne aucune réverbération. Nous nous trouvons dans une salle (Réglages Room Size) de un mètre de large (W=1) par un mètre de long (L=1) et par un mètre de haut (H=1). Je sais que ce n'est pas très confortable mais je vous promets un meilleur siège pour la suite! Nous nous situons (Réglages ListenerLoc) au milieu (X=0) et juste devant la scène (Y=0). Oui je sais, vu la taille de la pièce, essayez quand même d'imaginer qu'il y ait une scène! La pièce a beau être très sérrée pour ne pas plisser votre costume en queue de pie, nous allons tout de même ajouter une autre personne, le musicien. Après tout, c'est pour lui que vous être entré là-dedans! Ce musicien (PlayerLoc) est au centre de la scène (X=0) et à un mètre du fond de la scène (Y=1). Bref, il est sur vos genoux, le nez collé au mur du fond! Le paramètre Absorb est à zéro indiquant 0db d'atténuation des murs.



    Avant que vous n'étouffiez, voici donc la courte interprétation de notre flûtiste:



    Difficile d'avoir une ambiance plus feutrée. Il est temps de respecter l'artiste et le spectateur. Modifions les paramètres "Room Size" afin d'obtenir une salle de 100 mêtres de large, cent mètres de long et cent mètres de haut. Nous voici dans une autre dimension, vous allez vous sentir un peu seul dans ce grand espace. Vous êtes toujours au centre et au bord de la scène et le flûtiste est en face de vous, au centre et à un mètre du mur du fond de la scène. Toujours une absorption de 0db. C'est une salle avec de curieuses dimensions surtout avec une scène qui va aller jusqu'à cinquante mètres de profondeur, mais ceci fera mieux ressortir les différents tests d'écoutes qui vont suivre. Notre artiste rejoue pour nous:



    Cela n'a pas changé grand chose. Le son est resté brut car nous sommes toujours aussi proches de la flûte et nous entendons le son direct. Nous ne changeons pas de place, mais le flûtiste se déplace pour être à cinquante mêtre à droite du centre de la scène et du fond du mur de la scène. Il est donc collé au mur de droite. Ecoutons le résultat:



    Cette fois ci, le son direct nous provient de la droite et nous entendons les réflexions sur les murs qui viennent de gauche et de droite. A notre tour de changer de place. Nous nous plaçons encore plus loin du flûtiste qui, lui, reste collé au mur de droite. Nous nous plaçons à quarante-six mètres à gauche du centre de la salle, soit à quatre mètres du mur de gauche. Voici de nouveau le solo entendu de notre nouvelle place:



    Le son direct nous provient toujours de droite, mais les réflexions sur le côté gauche sont beaucoup plus courtes, ce qui est logique puisque nous sommes quasi collés à ce mur. Eh bien justement, on va s'y coller au mur mais à celui d'en face. Nous sommes à cinquante mètres à droite du centre de la salle. Le flûtiste mord le mur de droite nous aussi. Le musicien se retrouve donc de nouveau face à nous. Ecoutons le résultat:



    Nous entendons de nouveau le son direct en face de nous, aucun réflexion ne vient de la droite car nous sommes collés au mur. Par contre, les réflexions du mur de gauche nous reviennent justement par la gauche. Profitons d'avoir une belle salle de concert pour se replacer correctement. Le flûtiste est de nouveau placé au milieu de la scène et à 50 mètres du mur du fond. Nous sommes de nouveau au centre de la salle mais arrivé en retard il ne restait plus que le dernier siège collé au fond du mur de la salle. Nous allons donc entendre notre flûtiste de loin.



    La flûte est bien au centre, mais comme nous sommes tout au fond de la salle, le son n'est plus aussi direct, les réflexions sur les deux murs de coté sont perceptibles. Puisque nous sommes arrivés en retard, restons donc au dernier rang et ne bougeons plus. Cette fois-ci les propriétés d'absorption des murs ont changé et les réflexions sont atténuées de 7db. Ecoutons le résultat:



    Même placement panoramique, mais les réflexions sont en effet atténuées et moins perceptibles que dans l'exemple précédent. Pour finir, rajoutons encore de la moquette murale et poussons l'absorption à 20db, ce qui nous donne:



    On n'entend pratiquement plus les réflexions, donnant de nouveau une impression de son direct.
Autres paramètres
    Voici deux autres paramètres qui influent sur le timbre du son. - "Harms tilt" joue sur les harmoniques du son. Par défaut la valeur est zéro. En poussant par exemple le potentiomètre à +20, on augmente de 20db les plus hautes harmoniques par rapport aux plus basses et de façon linéaire, ce qui signifie que les harmoniques médium sont amplifiées de +10db.



    Voici un exemple avec deux notes d'un violon. La première note passe de zéro vers des valeurs négatives (on augmente les basses fréquences, on diminue les hautes). La seconde note passe de zéro vers des valeurs positives (on diminue les basses fréquences, on augmente les hautes)



    "Harms parity" influe sur les harmoniques paires ou impaires. Par défaut la valeur est zéro. Augmenter la valeur, augmente les fréquences paires, donnant un son de type clarinette. Diminuer la valeur augmente les harmoniques impaires.
    Nous reprenons le même exemple avec deux notes du violon. La première note, on passe de zéro vers le minimum, augmentant les fréquences impaires. La seconde note, on passe de zéro vers le maximal, augmentant les harmoniques paires.

Jeu live avec Synful
    Pour certains sons, comme le violon par exemple, il existe différentes combinaisons qui peuvent être changées en cours de jeu. Il suffit d'activer le "Keyswitch start" et de définir le nombre de notes que possède son clavier MIDI. Le premier octave du clavier devient alors un changeur de programme, chaque touche permettant de switcher entre le trémolo, l'arco, le pizzicato... (pour un violon bien entendu).

    Voici une démo jouée en live d'une seule prise. La main droite joue la mélodie (la commande de souffle est toujours utilisée) tandis que la main gauche va changer les notes à partir du premier octave du clavier maître. Une fois enregistré dans le séquenceur, on voit les notes de la mélodie en haut, et en bas les notes qui changent les sons en cours de jeu:



    Voici le résultat:



    On remarque sur les dernières notes que le changement de son en pizzicato ne coupe pas le son précédent en trémolo qui continue d'être joué. Cool!
Détournement des sons d'origines
    Je terminerai cette démonstration en montrant que l'on peut aussi utliser les sons de Synful pour en faire tout autre chose que des sons d'orchestre. Pour preuve, voici notre son de violon alto d'origine dont les différents paramètres expliqués précédemment ont été modifiés.



    Ecoutons le son de notre nouveau violon:



    C'est un orgue! Incroyable non?
Conclusion
    Voici ce que je voulais vous apporter en exemples sonores sur une partie des possibilités de Synful. Je n'ai pas parlé des possibilités d'enregistrer des propres patches, ou comment naviguer entre plusieurs instruments, ces fonctions rudimentaires de bases ayant largement été décrites sur le net. J'espère que vous avez été en mesure de pouvoir comparer et discerner les infimes variations sur l'interprétation du jeu grâce aux fabuleuses possibilités qu'apporte ce superbe logiciel Synful.
Liens utiles
    Je vous invite à (ré)écouter d'autres nombreuses démos sur le site de Synful, mais aussi les tout aussi nombreuses démos faites par des utilisateurs. Sont également disponibles: la documentation technique (en anglais), le mode d'emploi en PDF (en anglais), et enfin l'explication sur le principe de la technologie RPM.
A propos de l'auteur: babaille
Sans prise de tete, juste pour la prise de son...
L'avis des membres

Acheter Synful

près de Woodbridge (US) chez:
  • Sam Ash Music Edison, 10 km
  • Sam Ash Music Springfield, 15 km
  • SHI Somerset, 20 km
  • Legendary Pro Audio Jersey City, 28 km
  • J&R Music World New York, 30 km
  • Sam Ash Music Brooklyn, 32 km
  • Dale Pro Audio New York, 33 km
  • Tekserve New York, 33 km
  • Rogue Music New York, 33 km
  • Alto Music Middletown, 33 km
  • Pas encore membre?
    Devenez membre! C'est rapide, gratuit et cela vous permet de poster vos annonces, vos news, des questions dans les forums, de changer vos réglages d'affichage...
    Contribuez
    PcMusic est VOTRE site.Participez à son évolution...
    Cette section de PcMusic est entretenue par Nantho et l'équipe des traducteurs. N'hésitez pas à lui proposer vos articles.
    14:50 CEST - © PcMusic 1997-2017