Mac Music  |  Pc Music  |  440Software  |  440Forums  |  440tv  |  Zicos
Partager cette page
Bienvenue visiteur
Nos Partenaires

Waldorf MicroWave XT

2 juin 1998 - par cmdm
Après le lancement réussi d'une nouvelle génération, issue des PPG, et incarnée avec brio par le MicroWave, Waldorf, la dynamique compagnie Allemande, nous présente le XT, haut de gamme de la série. Le design associé à la performance.

Un peu d'histoire nous permet de mieux comprendre les synthétiseurs actuels et, de fait, les nouvelles normes en vigueur. Waldorf est née des cendres de la société légendaire PPG et il faut remonter au début des années 70 pour voir apparaitre un jeune fou de synthèse, Wolfgang Palm, qui eu l'idée géniale d'imaginer une représentation digitale d'oscillateurs générant une forme d'onde, elle même filtrée de diverses manières. Cette "digitalisation" d'un signal analogique allait donner naissance à une des formes de synthèse des plus originales. Le premier est le Wavecomputer 360.La suite, vous la connaissez, PPG rencontra un succès important avec les Wave 2, 2,2 puis 2.3. le son si particulier développé par cette synthèse (synthèses à table d'ondes) alliait, au début des années 80, la couleur FM des DXs et la puissance des synthés analogiques d'alors. Réapparue au début des années 90 sous le nom de Waldorf, la marque Allemande ne cesse de nous préparer de nouveaux produits. Le XT représente un peu l'aboutissement d'une démarche technologique et devient le haut de gamme de la série MicroWave ( ayons, au passage, une pensée émue pour l'excellent Wave, clavier professionnel réservé à une élite...fortunée!).
Présentation
    Surprenant! C'est bien le mot qui vient immédiatement à l'esprit quand on découvre le XT. La différence la plus frappante avec le microWave II, dont il est issu est sans nul doute l'abondance de boutons rotatifs rencontrés sur la face avant du XT. Pas moins de quarante quatre "potards" sans fin complétés par neuf switches (pastilles) de sélection. À l'évidence, c'est bien ce qui manquait le plus, en terme d'ergonomie, au MicroWave II. Quand on observe la physionomie des deux machines, on se rend compte que la partie haute du XT correspond exactement au MW II. Je crois que c'est la première fois (avis aux collectionneurs) qu'on se trouve devant un synthé "étendu" (hormis, peut être, le couple MKS 80+MPG 80 ROLAND, bien que la partie programmeur n'apportait pas de nouvelles fonctions). C'est assez plaisant parce qu'on garde tout simplement ce qui a plu dans les modèles précédents, et on les complète par le "devenu indispensable". Vous l'aurez compris: le XT reprend les caractéristiques de base du MWII, et forcément, dépasse largement ces dernières, afin de présenter une bécane "turbo". Objectif atteint en ce qui concerne l'ergonomie de l'appareil. Autre nouveauté à signaler: une prise d'entrée (analog in) au format jack 6.35, en face arrière. On conserve les quatre sorties séparées et les prises MIDI in/out/thru. par contre, on peut être étonné de retrouver l'adaptateur secteur...Ce type de transformateur extérieur ne m'a jamais rassuré et je pense qu'il est préférable d'avoir les classiques fiches secteur à trois broches (avec des câbles standards!). Le reste de la face avant reprend le désormais classique écran de la marque flanqué du non moins classique encodeur rotatif et de son switche de sélection play ou shift. On aimera ou pas la couleur orange de l'appareil, bien que, à l'évidence, cela ira très bien avec la couleur de notre survet' préféré. Enfin, comme vous pouvez le constatez sur la photo du XT, celui-ci est rackable, bien que compte tenu de la très bonne ergonomie de la face avant (et de son inclinaison), je laisserais volontiers le XT à plat sur une surface de travail...
De la synthèse...
    Dix voix de polyphonie et un mode multitimbral à huit parties, 256 timbres constitués de 2 oscillateurs chacun (synchronisables), voilà un programme plutôt alléchant! on remarquera, au passage, que la tendance actuelle de tous ces synthés n'est pas la course à la polyphonie, mais bien de proposer des interfaces utilisateurs conviviales, agrémentées d'une qualité sonore toujours plus performante. On pourra d'ailleurs profiter de l'excellent traitement interne du XT pour en faire bénéficier quelque vieux coucous traînant dans le home studio. L'entrée "analog in" permet d'attaquer directement l'étage de filtre, se substituant ainsi à un oscillateur interne. Un réglage de gain d'entrée ainsi qu'un volume sont disponibles pour compléter cette fonction. Rappelons ici que le principe de la synthèse par table d'onde est de "photographier" une forme d'onde sur un cycle, et bouclée (toutes les waves ont exactement la même longueur et le même pitch de base) une fois celle-ci mémorisée dans une table d'onde, on lui fait subir un ensemble de traitements analogiques (filtres, LFOs, enveloppes...). On peut aussi la combiner avec d'autres formes adjacentes dans la table d'onde où elle réside (technique d'interpolation). Attention! rien à voir avec de simples formes d'ondes PCM, ici, le signal généré par les oscillateurs est dans la plus pure tradition des synthés d'antan, il est donc inutile de chercher la forme d'onde "piano" ou encore "cornemuse". Chaque table d'onde est constituée de 64 formes différentes (waves). Toutes ces "waves" représentent une forme d'onde analogique, triangle, dent de scie, carrée..., à un instant donné de son évolution (la fameuse photo). Sans trop développer toutes les possibilités de ce type de synthèse, sachez que c'est tout simplement une des plus puissantes du moment et que l'on a certainement pas encore fait le tour des possibilités de ces appareils. On rencontre dans le XT des filtres multimodes assez sophistiqués (jusqu'à 24 dB par octave). Les deux LFOs peuvent être utilisés séparément ou ensemble, le deuxième étant "enchaîné" au premier. Bien sûr, ces oscillateurs basse fréquence peuvent être asservis à une horloge MIDI externe. les enveloppes sont sans surprises puisqu'il s'agit d'ADSR des plus standards. Une enveloppe de filtre, une de volume, et une troisième, optionnelle, assignable à d'autres modules, tels les LFOs par exemple. Notons, enfin, la présence d'une enveloppe d'onde à huit paramètres de niveau et huit de durée, ce qui affine sensiblement l 'expression et les modulation d'une "wave".
Goodies...
    Au détour de tous ces paramètres, on rencontre des "petits plus" comme le portamento et le glissando. Comme la question toujours soulevée par ces deux noms est généralement: quelle est la différence? La réponse est simple: un portamento donne une modification de l'accord entre une note et une autre par glissement; comme si l'on agissait sur un paramètre de pitch ( le bender ) d'une note, sauf que dans le cas du portamento, c'est la différence d'accord entre une note de départ et une note d'arrivée (deux touches enfoncées!), que l'on entend. Le glissando, lui, représente le même parcours mais passe par tous les pas intermédiaires entre une note et une autre: vous jouez C2 puis F2, vous entendrez C2, C#2, D2, D#2, E2, F2. Parlons aussi d'une matrice de modulation perfectionnée, assez semblable à celle que celles que l'on peut trouver chez d'autres constructeurs, à savoir: seize modes de source! Allant du contrôle des LFOs à celui de l'enveloppe de filtre, par exemple. En bonus: quatre affectations libres ( on choisit soi même des sources de modulation MIDI). Une fonction "global" permet d'ailleurs d'aligner les sons présents sur les mêmes actions de modulation (pratique pour créer des gros sons). Les effets ne sont pas absents du XT, ils ont été renforcés par rapport au MWII puisque nous trouvons désormais un délai (avec modulation et panoramique). Les chorus , flanger, overdrive sont donc toujours de la fête. Pas de réverbe, mais est-ce bien nécessaire avec ce genre de synthèse ?
Un peu d'arpèges?
    S'il est bien un module quasi incontournable aujourd'hui, c'est bien l'arpégiateur! Son utilisation rappelle que nos synthés collectors n'étaient pas si mauvais que cela, puisque les constructeurs s'y ressourcent régulièrement. Dans le XT, nous avons face à nous un petit malin! chaque preset peut avoir son propre mode d'arpège, il s'agit, en réalité, plus d'un mini séquenceur pas à pas, d'une capacité de 20 notes. Comme nous somme en présence d'un expandeur, le module arpégiateur est accessible via MIDI et les accords plaqués sur un clavier de contrôle, sont automatiquement séparées (arpégées) et rythmées en boucle selon le schéma choisi. Pour les plus frileux, Quinze modes sont présélectionnés ( de 1 à 15?!).Ceux-ci sont basés sur des séquences de seize pas. Les modes d'arpèges sont: montant, descendant, alternance, aléatoire. On peut agir sur l'ordre des notes se présentant à la prise MIDI in, on peut aussi uniformiser la vélocité des notes arpégées. Vous jouez un premier do avec une certaine vélocité, tous les autres do seront alignés sur la vélocité du premier (mode root), l'autre mode consiste à caler toutes les vélocités sur celle de la dernière note jouée. Tout cela est très plaisant et avec un peu de pratique, on se surprend presque à regretter de passer par un ordinateur pour immortaliser sa dernière création musicale.
Et l'ergonomie dans tout ça?
    Je pense qu'il est important de signaler ce principe: oui ou non un synthé est-il ergonomique? il y va de la qualité de notre travail quotidien. Un synthétiseur ou expandeur mal conçu ne servira pas notre musique, bien au contraire! C'est sans doute ce qu'ont compris bon nombre de fabricants, bien au delà du phénomène de mode qui consisterait à nous faire croire que plus il y a de boutons, plus l'appareil est performant! Le XT échappe heureusement à tout concept fumeux, et pas un seul des boutons en façade se révèle inutile. Le choix de boutons rotatifs sans fin s'avère des plus efficaces, la valeur est instantanément affichée sur l'écran puisque ce dernier se fixe sur la page de fonction dont le bouton sollicité dépend! Quand on ajoute à cela la transmission de tous les paramètres de la face avant via MIDI ( à quand l'éditeur logiciel?) on a vite compris que le XT et ses petits potards est loin d'être un gadget.
Verdict!
    Nettement plus perfectionné que son aîné, le MicroWave II, tout en conservant ses caractéristiques de base, le MicroWave XT, pour 13990 FF public constaté au 1er juin 1998, se révèle être un super expandeur. Original par son type de synthèse, d'une ergonomie quasi irréprochable, le XT va certainement en séduire plus d'un! Au passage, un petit rayon de soleil orangé dans le home studio, c'est sympa! La qualité sonore reste très bonne, et avec un peu de pratique, nul doute que les utilisateurs sauront épater la galerie avec des sonorités originales et nouvelles. À bon entendeur..
caractéristiques techniques
    Multi Mode à 8 instruments
    polyphonie: 10 voix
    128 multisons
    256 sons
    64 tables d'ondes en ROM
    32 tables d'ondes en RAM
    64 formes d'ondes par table d'onde
    500 formes d'ondes

    2 oscillateurs par voix
    synchronisation des oscillateurs
    oscillateur FM
    générateur de bruit blanc
    ring modulateur
    mixeur interne (Wave 1, Wave 2, bruit, Ring Modulateur, source analog in)
    2 filtres multi mode, connectés en série
    filtre 1:
    passe-bas 12dB
    passe-bas 24dB
    passe-bande 12dB
    passe-haut 12dB
    sinus avec filtre passe bas 12dB ( la forme d'onde associée peut aussi provenir d'une table d'onde)
    Sample & Hold avec filtre passe bas 12 dB
    filtre "dual" avec passe bas 12dB et passe bande 12dB,(offset de coupure de filtre pour le passe bande)
    filtre passe bas 12 db avec filtre FM
    filtre 2:
    passe-bas 6dB
    passe-haut 6dB
    enveloppe de filtre ADSR
    enveloppe de VCA, ADSR
    enveloppe d'onde à 8 segments (8 durées et 8 niveaux)
    enveloppe affectable ADSR , bipolarité, un seul cycle (pas de boucle, 3 durées et 3 niveaux)
    modes polyphonique, mono, unisson
    mode dual ( 2 voix par note)
    2 LFOs, synchronisable par MIDI clock, le LFO 2 peut être synchronisé sur le LFO 1

    Arpégiateur programmable (jusqu'à 20 notes) par son, synchronisable en MIDI

    4 effets intégrés (1 Chorus indépendant disponible pour chaque instrument en multi mode.
    tous les paramètres accessibles par MIDI via les contrôleurs continus
    accès au pages de programmation par encodeur rotatif
    44 boutons rotatifs sans fin pour l'édition des paramètres
    1 potentiomètre de volume général
    MIDI In / Out / Thru
    1 entrée analogique stéréo (jack 6.35)
    2 groupes de sorties séparées stéréo
    unité rack 19' 5 unités orange!

    In
    l'ergonomie de la programmation, les performances sonores ( à écouter absolument), l'écran très lisible

    Out
    l'adaptateur secteur?! les boutons rotatifs sans fin (sans fins), pas de slots d'extension, pas de version clavier
A propos de l'auteur: cmdm
Soyez le premier à donner votre Avis
Vous devez être identifié comme membre pour pouvoir utiliser cette fonctionnalité!

Acheter Waldorf

en ligne chez:
près de Woodbridge (US) chez:
  • Sam Ash Music Edison, 10 km
  • Sam Ash Music Springfield, 15 km
  • SHI Somerset, 20 km
  • Legendary Pro Audio Jersey City, 28 km
  • J&R Music World New York, 30 km
  • Sam Ash Music Brooklyn, 32 km
  • Dale Pro Audio New York, 33 km
  • Tekserve New York, 33 km
  • Rogue Music New York, 33 km
  • Alto Music Middletown, 33 km
  • Pas encore membre?
    Devenez membre! C'est rapide, gratuit et cela vous permet de poster vos annonces, vos news, des questions dans les forums, de changer vos réglages d'affichage...
    Contribuez
    PcMusic est VOTRE site.Participez à son évolution...
    Cette section de PcMusic est entretenue par Nantho et l'équipe des traducteurs. N'hésitez pas à lui proposer vos articles.
    20:43 CEST - © PcMusic 1997-2017