Mac Music  |  Pc Music  |  440Software  |  440Forums  |  440tv  |  Zicos
Partager cette page
Bienvenue visiteur
Nos Partenaires

Roland VM 7200 & VM-C7200

26 déc. 1999 - par cmdm
Annoncée depuis plus d'une année, la gamme des consoles numériques Roland avait jusqu'ici laissé apparaître seulement les petits modèles VM 3100 & Pro, testées dans notre numéro 35. Il nous aura donc fallu attendre la fin de l'année pour enfin tester le modèle haut de gamme, sorte de mini Euphonix (dans sa conception et son ergonomie), qui brille autant par ses astuces d'utilisation que par sa flexibilité.

Voilà bien longtemps que nous attendions tous une réponse du constructeur japonais à la déferlante de consoles numériques commercialisées par son concurrent insulaire. Bizarrement, de nombreuses années se sont écoulées sans qu'aucun signe tangible ne vienne perturber le quasi monopole du géant nippon. Sauf qu'un beau matin Roland s'est attaqué à l'enregistrement numérique et de DM 80 en DM 800 puis en VS 880/1680…Le fabricant de synthétiseurs et boites à rythmes s'est forgé une solide réputation dans le monde du Home Studio et nous pouvions imaginer sans peine qu'un jour proche viendrait ou on pourrait contempler une vraie console! Évolution logique pour Roland qui signe sa première console numérique professionnelle, et si celle-ci n'est pas exempte de quelques défauts de jeunesse (qui n'en a pas?), il faut bien reconnaître qu'elle propose un nombre imposant de fonctions ou d'astuces que ses concurrentes n'ont pas, même après quelques années de commercialisation et des updates de système d'exploitation. Rien ne sert de courir…
Présentation
    Si nous évoquions la console Euphonix en début d'article, c'était principalement pour son concept novateur à l'époque, de déporter l'ensemble des connexions vers des racks afin de conserver une surface de contrôle plus légère, mobile et débarrassée de toute interférence due à la cohabitation difficile des circuits de préamplifications (entre autres) et des écrans de la console. Autre avantage indéniable: il n'était plus besoin de concevoir une connectique allant des machines à la console (dans les deux sens), puisque tout se passait au niveau des racks. C'est donc ce système que Roland a retenu pour la VM 7200 (et 7100, la version 24 voies). Du coup, entre le choix de la console, VM-C7100 ou 7200, des racks VM7100 ou 7200, des options de connexion numérique, des accessoires etc. Le catalogue est bien rempli et avouons qu'il nous a fallu quelques heures avant de bien s'y retrouver! Sur notre système 7200, nous sommes donc en présence d'une console de télécommande surmontée d'un bandeau de bargraph et le système VM link nous assure la liaison bidirectionnelle avec le rack VM 7200, équipé des interfaces numériques ADAT et TDIF. Une configuration classique de 48 voies ( 24 analogiques/24 numériques). L'encombrement réduit de l'ensemble peut surprendre, mais il ne faut pas s'y tromper, tout ce dispositif recèle des capacités insoupçonnées…
Le rack de connexion
    Équipé de convertisseurs AD 24 bit (oversampling X 64) et DA 24 bit (oversampling X 128), pour la section analogique, le VM 7200 est un modèle de compacité…au point d'en devenir presque un de ses inconvénients majeurs! En effet, après la bonne idée de déporter l'ensemble des connexions loin de la console, c'est à dire près des appareils à connecter(!), pourquoi avoir utilisé alors les deux faces du rack? Curieux de devoir passer d'un côté pour les liaisons analogiques et de l'autre pour les numériques, non? La place choisie pour le VM 7200 n'en sera que plus difficile à déterminer! Hormis ce point délicat, point de lacune; tout y est: des insert sur les 16 premières tranches, des entrées lignes et micro, un système de sorties individuelles baptisé "Flexbus", qui alimentera, entre autre chose, des systèmes multiples de diffusion sonore (sonorisation de salle) ou encore la possibilité de travailler en 5.1. Outre les interfaces numériques vers les MDM idoines (ADAT et TASCAM), on bénéficie d'une paire d'AES/EBU et de la liaison VM-Link, of course, pour raccorder le rack à la console. Le VM 7200 peut recevoir, au delà du kit de connexion digitale VM-24 E I/O, qui reçoit jusqu'à 3 Tiers de rack DIF-AT (pour un total de 24 voies numériques), jusqu'à 3 cartes d'effets complémentaires. Un kit de cascade est prévu (VM-24C) afin de relier deux VM 7200 par exemple pour un total de 94 voies, qui dit mieux? Précisons enfin , que tout le processing du système s'effectue dans le rack et il s'agit donc bien du centre nerveux de la console de mixage. Inutile de revenir sur les conditions d'installation d'un tel appareil et des précautions qu'il faudra prendre lors de son installation. Les racks dépourvus d'écrans et de parties visibles fragiles sont souvent relégués dans les recoins des studios (à portée des coups de pied!).
La télécommande
    Pourvue de 25 faders (100mm), d'un écran largement dimensionné, d'un Alpha Dial surmonté des touches de transport de bandes et d'un pavé numérique, complété par un nombre impressionnant de switches de fonction, la face avant de la VM-C7200 semble pour le moins chargée. La face arrière accueille un slot pour carte Smart Media (sauvegarde), un port MIDI in/out pour raccorder le bandeau de bargraph, 2 entrées micros que l'on pourra dédier au talkback par exemple, une sortie ligne stéréo (RCA à 0dB) et une paire de sortie digitale pour raccorder les fameuses DS 90 de la marque. On retrouve aussi le double bornier VM-link.Pour revenir à la surface de travail, c'est à la fois le point fort et le talon d'Achille du système puisque d'un côté on a l'avantage indéniable d'avoir une surface réduite, souple et légère, de l'autre, l'espace réduit et la petite taille des (trop) nombreuses touches de fonctions nuit à l'ergonomie générale de la télécommande. Il faudra donc pas mal d'heures de manipulations avant d'arriver à trouver des chemins logiques de travail. Paradoxalement, c'est dans cette démarche quelque peu fastidieuse que l'on découvre un grand nombre d'astuces, ou de fonctions qui manquent cruellement chez la concurrence! L'utilisation de la touche "Shift" n'est pas sans poser quelques problèmes et les doigt de la main droite se retrouvent souvent dans des positions pour le moins acrobatiques. En revanche, la sensation que tout est là, sous la main est quand même bien rassurante et des touches de transport de bande en passant par le pavé numérique ou l'analyseur de spectre, les deux prises casques, les touches de macros rappelant instantanément des écrans souvent sollicités sont autant de signes qui montrent bien que tout ce concept a été mûrement réfléchi par le fabricant. Les 25 faders sont assez souples mais l'alignement de ceux-ci par rapport à l'écran qui nous renseigne sur leur course prend un certain laps de temps. En réalité, comme nous l'avons signalé plus haut, c'est le rack qui s'occupe des calculs et de l'OS en général, ce qui implique que lorsque nous agissons sur un des éléments de la console, l'ordre est transmis à la carte mère via la liaison VM-Link, là les infos sont analysées, traitées, puis renvoyées à la console pour une traduction sur l'écran. Ceci explique sans doute cela. Pour l'instant le vrai handicap du système reste qu'il n'y a pas encore de processeur dynamique par tranche (un compresseur…). Cette lacune qui oblige actuellement l'utilisateur a passer via les effets pour choper un compresseur et le monter en insert est une sorte d'ineptie que Roland s'est empressé de corriger. En effet, c'est officiel, la mise à jour de l'OS courant février proposera bien un processeur de dynamique par tranche! Ouf! Cela dit, celui-ci prendra vraisemblablement la place (au choix) du délai disponible par voie justement. À propos de ce délai, un utilisateur me faisait la remarque que celui-ci monte jusqu'à 400ms, un record! On pourrait donc l'utiliser comme un vrai effet délai plutôt que comme un "Phase delay" tel que l'a imaginé Roland. Remarquez que ce module, dans son utilisation originale, peut s'avérer fort pratique lors de problèmes entre voies (un micro et un instrument dans la même prise dont les micros sont proches…). Si l'on manipule le délai via un des boutons (V Knob) situé sous l'écran, on pourra préciser une crémentation au sample près (0.021ms à 48 kHz, 0.023ms à 44.1 kHz). Côté crémentation /décrémentation de paramètres, signalons que cette dernière peut devenir quelque peu fastidieuse selon le mode et le type de module que l'on est en train d'éditer. D'autre part, l'écran nous renseigne parfois bizarrement comme les niveaux de faders exprimés de 1 à 127…
Conclusion
    Malgré quelques petits défauts de jeunesse, corrigés par une mise à jour prochaine mais certaine, le système VM 7200 a de quoi faire pâlir la concurrence et redonner aux Home Studios un air de station orbitale. L'ergonomie, après une approche très méthodique peut se révéler défaillante pour certains esprits, c'est vrai. Néanmoins, reconnaissons que les capacités générales, le son et la souplesse induits par des circuits au dessus de tout soupçon en font un outil qui risque de faire bon nombre d'envieux. Dès le départ, on avait jeté la pierre (un peu vite non?) sur ce système parce qu'il ne permettait pas , entre autre, de proposer un processeur de dynamique par tranche. Cette réaction était typique de notre connaissance de la technologie d'alors. Parce que là ou Roland donne une bonne leçon à tout le monde, c'est que le coeur du système, lui, est très largement dimensionné! Ce qui explique qu'il peut aussi prendre en compte une automation totale, deux racks en cascade et deux télécommandes… Si Yamaha a surpris tout le monde, il y a quelques années, en pénétrant dans le monde très fermé des studios d'enregistrement, il se pourrait bien que Roland soit aussi un nom à retenir dans les années à venir…
Fiches techniques
    VM-C7200 Pupitre de contrôle

    Entrées analogiques (micro/ligne): 2
    Sorties : analogiques=L, R (RCA); Sorties numériques=2 stéréo
    Intercom: Micro intégré, Entrée pour micro d'annonce externe (XLR
    symétrique avec alim. Phantom)
    Autres entrées/sorties
    Bandeau: MIDI/Vu-mètres In, Out/Thru/Meter
    Commutateur au pied (pour Punch In/Out, sélection des Scènes, etc.): 1/2
    Mémoire des données de mixage Interne: 1 Mo, Externe: SmartMedia
    (cartes amovibles de 2 à 16 Mo, 5 ou 3,3 V)
    VM-LINK: Entrée, Sortie
    Analyseur: Analyseur de spectre en temps réel ; avec sélection de 31/15/10
    bandes ; Fonction de mémoire de crêtes ; Annulation du caractère de
    microphones ; Mémorisation de 8 spectres
    Generateur/Oscillateur: Onde sinusoïdale/Bruit blanc/Bruit rose
    Autres
    Faders: 25 x 100 mm, motorisé
    Ecran: écran LCD rétro-éclairé de 320 x 240 pixels
    Dimensions: 675 (l) x 428 (p) x 69 (h) mm
    Poids: 12,4 kg
    Options: MB-24 Bandeau de VU-mètres, VM-SP72: Kit de panneaux
    latéraux et repose-mains pour VM-C7200.

    VM 7200 Processeur numérique de mixage pour système VM-7000

    Entrées: (48 au total) Entrées analogiques=20, Entrées numériques=4
    canaux, Multi-entrées numériques 24 bits=24 avec VM-24E en option
    Sorties (48 au total): Sorties analogiques=20, Sorties numériques=4 canaux,
    Multisorties numériques 24 bits=24 avec VM-24E en option
    Bus (16 au total): Main (L, R), Cue (L,R), FlexBus (1 à 12)
    Cascade: VM-24C en option permettant de relier 2 processeurs
    simultanément afin de doubler le nombre d'entrées/sorties et communiquant
    entre elles par le VM-Link + les 12 FlexBus + cue (L, R) + Main (L, R)
    Autres entrées/sorties
    MIDI: Entrée, Sortie
    Horloge (WordClock, BNC): Entrée/Sortie
    VM-LINK: Entrée, Sortie
    MIDI/Bandeau Vu-mètres: In, Out/Thru/Meter
    Analyseur/Générateur/Oscillateur
    Analyseur: Analyseur de spectre en temps réel; avec sélection de 31/15/10
    bandes; Fonction de mémoire de crêtes; Annulation du caractère de
    microphones (DR-20)
    Générateur/Oscillateur: Onde sinusoïdale/Bruit blanc/Bruit rose (sélection de
    la fréquence)
    Effets/Egaliseur
    Effets: 2 stéréo ou 4 mono (8 stéréo ou 16 mono avec 3 x VS8F-2 en
    option): Réverbération, Chorus, Délai, RSS, technologie COSM de modélisation
    de micros et d'enceintes, traitements de mastering, compresseurs et
    expandeurs multi-bandes, "enhancer", égaliseurs paramètriques 4 bandes à
    filtres multi-modes par voies, égaliseurs graphiques, multi-effets pour
    voix/guitares, vocoder, "voice transformer" etc.
    Autres
    Dimensions: 430 (l) x 418 (p) x 133 (h) mm
    Poids: 8,4 kg
    Options: VS8F-2 Carte d'effets (3 cartes maximum), VM-24E Entrées/sorties
    supplémentaires (port RBUS x 3), DIF-AT Interface ADAT/Tascam (3 interfaces
    maximum), VM-24C: Kit de mise en cascade, RO-7000: Châssis de montage en
    rack pour VM-7200/7100.
A propos de l'auteur: cmdm
Soyez le premier à donner votre Avis
Vous devez être identifié comme membre pour pouvoir utiliser cette fonctionnalité!

Acheter Roland

en ligne chez:
près de Woodbridge (US) chez:
  • Sam Ash Music Edison, 10 km
  • Sam Ash Music Springfield, 15 km
  • SHI Somerset, 20 km
  • Legendary Pro Audio Jersey City, 28 km
  • J&R Music World New York, 30 km
  • Sam Ash Music Brooklyn, 32 km
  • Dale Pro Audio New York, 33 km
  • Tekserve New York, 33 km
  • Rogue Music New York, 33 km
  • Alto Music Middletown, 33 km
  • Pas encore membre?
    Devenez membre! C'est rapide, gratuit et cela vous permet de poster vos annonces, vos news, des questions dans les forums, de changer vos réglages d'affichage...
    Contribuez
    PcMusic est VOTRE site.Participez à son évolution...
    Cette section de PcMusic est entretenue par Nantho et l'équipe des traducteurs. N'hésitez pas à lui proposer vos articles.
    01:20 CEST - © PcMusic 1997-2017